masthead_philosophie

Histoire

Le Domaine Michel Mallard et Fils est installé sur la commune de Ladoix-Serrigny, petit village à la jonction entre la Côte de Beaune et la Côte de Nuits. Vignerons de père en fils depuis cinq générations, le Domaine s’est agrandit au fil du temps et cultive aujourd’hui 11 hectares de vignes. Maryse et Patrick Mallard, à la tête de cette entreprise viticole, soignent cet héritage en produisant des vins sur les appellations Bourgogne, Côte de Nuits-Villages, Chorey-les-Beaune, Savigny-les-Beaune, Ladoix, Aloxe-Corton, Corton et Corton-Charlemagne.

 

Le plaisir avant tout

C’est avant tout le plaisir des sens et une histoire que recherchent Maryse et Patrick dans l’élaboration de leurs crus. Du contenu au contenant, ils œuvrent chaque jour pour améliorer l’expression de leurs terroirs au travers de ces deux cépages fascinants que sont le Pinot Noir et le Chardonnay.

 

Vers l’expression du terroir

Le Domaine Michel Mallard et Fils est attentif à la mise en valeur de leurs terroirs. Notion parfois déroutante pour le néophyte mais qui trouve tout son sens en Bourgogne. Façonné par la nature mais révélé par l’homme, le terroir se compose de différents éléments.

Le vecteur entre cet environnement et la main de l’homme est le cépage. Pinot Noir et Chardonnay s’imprègnent des caractéristiques de leur milieu en ajoutant leurs spécificités et leur signature aromatique. L’équipe, composée de Rosa, Dino, Noël et Bruno, arpente chaque jour les différentes parcelles constituant le Domaine pour tailler, sélectionner, rééquilibrer, sculpter, aérer cette liane aux fruits si précieux.

Ancrée dans le sol, la vigne puise l’eau et les éléments minéraux nécessaires à sa croissance et à son épanouissement. Si proches et pourtant si différents, les sols mobilisent toute l’attention et toute la vigilance de l’équipe pour respecter au mieux la vie microbienne. Labours et griffages se succèdent au cours de la saison pour contenir le développement des adventices.

Le climat ou l’empreinte du millésime est un facteur important de la notion de terroir. Tantôt capricieux et nuisible tantôt clément et salvateur, il conditionne qualité et quantité pour chaque parcelle au cours de la campagne viticole. L’homme, pour contrer ces aléas climatiques, fait preuve d’une adaptation et d’une ingéniosité remarquables dans la gestion de ce patrimoine. Une remise en question perpétuelle en vue d’améliorer son approche et ses pratiques de la culture de la vigne.